L’Ashram d’Amma ferme ses portes

Si aucun cas n’a été détecté dans l’état du Kerala depuis les trois premiers, aujourd’hui rétablis, la crainte du coronavirus fait prendre des mesures très restrictives. Ainsi, la Sainte Amma, de son vrai nom Mata Amritanandamayi, a cessé de donner le darshan à ses disciples. Un communiqué a en effet été publié sur le site de l’ashram d’Amritapuri, que, suite aux recommandations du Département de la Santé du Kerala, les étreintes d’Amma sont suspendus.

amma inde

Aussi, afin de lutter contre la propagation du virus, l’ashram, situé entre les Backwaters et la Mer d’Oman, ferme ses portes aux visiteurs, qu’ils soient indiens ou étrangers.

Avis important

Nous sommes désolés de vous informer qu’en raison des restrictions extrêmement strictes imposées par le Département de la Santé au Mata Amritanandamayi Math (quarantaines obligatoires, contrôles de santé quotidiens et d’autres protocoles) l’Ashram ne peut actuellement, autoriser personne à entrer dans l’Ashram d’Amritapuri . Cela comprend les ressortissants indiens ainsi que les détenteurs d’un passeport étranger (y compris les détenteurs d’OCI). Cela comprend les visites d’une journée et les nuitées. Cette politique est indépendante du temps que l’individu peut avoir été dans la nation de l’Inde.

Avec des prières et de la grâce, cette situation va changer. D’ici là, n’hésitez pas à vérifier les mises à jour.

Les autorités Mata Amritanandamayi Math

Selon The Hindustan Times, un haut responsable du Département de la Santé a révélé qu’un avis aurait été envoyé à l’ashram, à la suite de l’incident en Corée du sud. Près de Séoul, une secte chrétienne au culte controversé, s’est retrouvée au coeur de la diffusion explosive du coronavirus. Des membres contaminés sans le savoir, ont participé à des messes, diffusant ainsi le virus dans la péninsule.

ashram amma inde
Amma chante avec ses disciples lors d’un bhajan

L’ashram d’Amma attire des milliers de visiteurs chaque jour, qui viennent entre autre, se faire bénir et recevoir le darshan, l’étreinte divine. De plus, chaque soir, se déroule le bhajan (une sorte de concert de chants dévotionnels, à l’intention des divinités), dans la grande salle de l’Ashram. Cette salle est certes, ouverte, mais elle rassemble chaque jour, de très nombreux fidèles et visiteurs, dans une ferveur exponentielle.

Le gouvernement du Kerala invite à la prudence pour tenter d’éviter la progression de l’épidémie.  «Nous ne voulons pas créer de panique. Mais nous devons faire attention », a déclaré le ministre de la Santé de l’Etat, KK Shailaja.

Si le Premier Ministre indien, Narendra Modi, a voulu donné l’exemple en renonçant à participer à la fête des couleurs, Holi, au Kerala, toute l’attention se porte sur la célèbre fête d’Attukal Pongala, qui se déroulera le 9 mars, à Thiruvanathapuram. Habituellement, deux à trois millions de femmes envahissent la capitale pour offrir du pongala (préparation culinaire à base de riz, de lait, de ghee et de la noix de coco) à leur divinité Attukal Devi. Un festival de femmes qui inquiète en cette période d’épidémie du nouveau coronavirus…

Attukal Pongala est entré dans le guiness des records en 2009, comme le plus grand rassemblement de femmes, avec 2,5 millions de participantes.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Guide voyage Tamil Nadu

T-Shirt Chai

OFFREZ-VOUS LE t-SHIRT CHAI

Exclusivité shrimadindia!

Disponible en 5 couleurs