PONDICHÉRY: Une Escale Française en Inde du Sud

Pondichéry, l'ancien comptoir français | Une destination mythique

Découvrez la charmante ville de Pondichéry

À 3 heures au sud de Chennai, l’ancien comptoir des Indes a conservé son quartier français qui attire de nombreux touristes. Les noms des rues (rue Romain Rolland, rue de la Marine…) et la présence des statues de Joseph-François Dupleix et de Jeanne d’Arc rappellent la présence française entre le XVIIè et le milieu du XXè siècle. La boulangerie avec baguettes et croissants, les restaurants qui proposent ratatouille, salade de thons, frites et vins rouges sont autant de rappels historiques, qui font le bonheur des palais en feu des voyageurs peu aguerris. Toutefois, la ville de Pondichéry, appelée aujourd’hui Puducherry, est  bien tamoul. Circulation dense et sa symphonie de klaxons, marché animé…  Shri Madindia vous invite à découvrir le coeur de “Pondy”, comme la surnomment ses habitants, partagée entre trois quartiers : le quartier musulman au sud, le quartier français sur la côte, et le quartier tamoul.

ville de Pondichéry, ancien comptoir des Indes françaises

Le style architectural pondichérien, de hauts murs jaunes, des pilastres et corniches blancs

Outre l’influence française, Pondichery se pare de plus en plus des couleurs de l’ashram de Sri Aurobindo. Ainsi, vous verrez de nombreux bâtiments repeints en gris qui apportent, soyons honnête, un peu de fadeur à cette pétillante et énergique ville francophile.

Un conducteur de rickshaw se repose dans une rue ombragée de Pondichéry

Que faire à Pondichéry ?

Celle qui fut le dernier comptoir français en Inde ne regorge pas de monuments à visiter. Visiter Pondy, c’est surtout faire une pause dans le tumulte de l’Inde, à travers un quartier français au charme unique et un quartier tamoul pas tout à fait comme les autres…

Visite Dans le quartier Français de Pondicherry

La première chose qui surprend lorsqu’on pénètre dans la « ville blanche » à Pondichéry, c’est la quasi absence de circulation. Un calme opportun pour savourer tout le charme de ce quartier érigé le long de la côte. Le passé colonial de la ville ressurgit à travers son architecture. Les rues perpendiculaires dévoilent des façades colorées ornées de pilastres et de corniches, des fenêtres voûtées, des persiennes en bois, des portes d’entrée finement élaborées et de majestueux bougainvilliers qui séduisent les visiteurs indiens et étrangers.

 

quartier français de Pondichéry, architecture coloniale de l'ancien comptoir des indes

L’ashram de Sri Aurobindo

Entouré de murs gris, l’ashram de Sri Aurobindo était le lieu de résidence du philosophe gourou et de la Mère (la française à l’origine d’Auroville). On peut visiter leurs appartements et se recueillir devant leur tombeau (samadhi). Si vous vous intéressez aux lectures spirituelles, sachez que la librairie vend quelques livres des deux sages en français.

Ashram de Sri Aurobindo

L’entrée de l’ashram d’Aurobindo, Pondichéry

L’église de Notre-Dame-des-Anges

Cette église catholique aux délicieuses couleurs pastel rose et jaune est située entre les rues Dumas, Surcouf et Romain Rolland. (Re)Construite au milieu du XIXè siècle, on distingue ses deux tours-clocher de la plage, que sépare le square Jeanne d’Arc. Si vous voulez vous targuer d’avoir vu des joueurs de pétanque en Inde, c’est dans ce square qu’ils se réunissent en fin de journée.

Église de Notre-Dame-des-Anges a Pondichéry

L’Église de Notre-Dame-des-Anges, Pondichéry

 

Le temple d’Arulmigu Manakula Vinayagar

Le temple de Ganesh embrasse fidèles et touristes de ses couleurs chatoyantes. Contrairement aux autres temples hindous, celui-ci est très bien éclairé, ce qui associé aux peintures vives, la rend moins mystique, sans rien dérober pour autant à la ferveur hindoue. En fin d’après-midi, Lakshmi, l’éléphante vient bénir les dévots et les curieux, tandis que les swamis (prêtres hindous) protègent les véhicules neufs des fidèles.

Front de mer de Pondichéry, avenue Goubert

bord de mer à Pondichery, ancien comptoir des Indes

Promenade du bord de mer à Pondichery

On l’appelle « La Promenade », ou « Rock beach ». Comme ses noms l’indiquent, c’est une plage de gros rochers qui ne permettent pas d’accéder à la mer (sauf une petite partie au nord) et où il est donc préférable de s’adonner à la promenade (La baignade y est interdite). Si vous êtes matinal, venez-y au lever du soleil quand les habitants pratiquent leur sport favori ou la méditation. Vous y découvrirez l’hôtel de ville, la statue de Gandhi… Sur la place Gandhi thidal (face à la statue du Mahatma), les soirées sont souvent animées de spectacles, concours expositions… L’ancien établissement français reprend des couleurs indiennes, on vient en famille ou entre amis, manger des glaces ou des barbapapas, et grignoter des petits snacks au street food market.

Le Bharathi park

Ancien comptoir français, Parc Barathi à Pondichéry

Une pause au Bharathi Parc de Pondichéry

Au coeur de la ville, le magnifique parc Bharathi est idéal pour se détendre quand la chaleur est dense. Ce jardin a la particularité (oui, en Inde c’en est une), d’être vert ! Vous pourrez vous allonger sur une pelouse à l’ombre des arbres. Au beau milieu trône l’Aayi mandapam, un monument de style gréco-romain dont on vous a raconté l’histoire dans un article. Tout autour, vous y verrez de beaux bâtiments gouvernementaux, notamment le Raj Nivas, la résidence officielle du Lieutenant gouverneur de Pondichery et l’Assemblée législative de l‘Union territoriale de Pondichéry.

Dans le quartier Tamoul de Pondichery

Le quartier indien tranche radicalement avec le quartier français. Si les rues demeurent perpendiculaires, l’architecture des maisons tamoules est bien singulière. Contrairement aux maisons françaises encerclées de hauts murs, les maisons tamoules s’ouvrent vers l’extérieur par des vérandas sur rue (thalvaram) avec un toit en appentis sur des poteaux en bois. Souvent, on trouve aussi un thinnai, une plateforme surélevée adjacente à l’entrée principale de la maison et sur laquelle vous verrez les habitants s’asseoir ou s’allonger selon l’heure de la journée. On retrouve ici les rues tamoules bien vivantes et commerçantes, avec ses motos, ses tuktuks et les klaxons qui vont avec, sans oublier le chaï à tout coin de rues.

quartier Tamoul de Pondichery

une maison tamoule traditionnelle

Situé au nord du quartier tamoul, le temple dravidien de Varadaraja Perumal est dédié à Vishnu. C’est au départ, autour de ce temple que s’est bâtie la ville, c’est d’ailleurs pourquoi le quartier se nomme « Heritage town ». Vous y verrez alentour, de nombreuses maisons typiques.

Le temple de Varadaraja Perumal

Le temple de Varadaraja Perumal, Pondichéry

Tout à fait à l’opposé, au sud, se dresse la majestueuse Basilique du Sacré-coeur. Une église de style gothique, fameuse notamment pour ses jolis vitraux représentant des scènes bibliques. En remontant par Mission street, vous pourrez admirer le style baroque de la Cathédrale de l’Immaculée conception.

La Basilique du Sacré-coeur à Pondichéry

La Basilique du Sacré-coeur à Pondichéry

Au nord du canal, sur Patel Salai, vous pourrez aussi visiter la fabrique de papier de l’ashram d’Aurobindo. Vous aurez peut-être la chance de voir les ouvriers à l’oeuvre et s’ils sont de bonne humeur, ils pourront même vous expliquer le processus de fabrication du papier. Malheureusement, le lieu invite surtout les curieux à visiter la boutique, plutôt que les ateliers. Pas d’écriteau, pas d’explication, pas de guide… Only sellers (que des vendeurs) !

Enfin, le jardin botanique situé à l’ouest en direction de la gare routière, est un grand espace de « verdure » à l’indienne. On y trouve quelques 1500 espèces végétales mais malheureusement, l’entretien est un peu aléatoire.

Où faire du shopping à Pondichéry ?

Les pondichériens vous diront sans aucun doute de faire un tour au Marché du dimanche, le Sunday Market. C’est une sorte de marché aux puces à l’indienne où vous trouverez très peu probablement le meilleur souvenir. Je vous recommande cependant le Marché Goubert, (goubert market pondicherry) au moins pour l’ambiance. Les rues commerçantes à Pondichéry se situent entre Nehru street, Mahatma Gandhi Road et Mission street. Ici, vous trouvez tous les magasins de mode indiens, comme Fabindia… mais aussi des points de vente de l’artisanat d’Auroville, telles que Kalki ou La Boutique d’Auroville. Ils en ont plusieurs autres dans la ville (Aura Shop sur le front de mer). Si vous aimez les grands magasins climatisés, vous irez faire un tour à Pothys. Et si vous aimez les centres commerciaux, prenez un autorickshaw et demandez Providence Mall.

quoi acheter à pondichéry

Au marché du dimanche, Pondichéry

Culture et divertissement à Pondy

Le choix est vaste. De nombreuses associations, telles que Sita (22, candappa mudaliar street) proposent une grande diversité d’ateliers de danse, de musique, de cuisine mais aussi des visites de la ville à vélo… Allez aussi consulter le programme du théâtre Indianostrum, rue Romain Rolland, et celui de l’Alliance Française de Pondichéry. Chaque année, du 4 au 7 janvier, se déroule à Pondichery le festival de yoga. Mieux vaut réserver votre hôtel en avance !

Le Musée de Pondichéry, situé Rue Saint Louis, présente dans une belle demeure, des statues de bronze et des sculptures en pierre des périodes Pallava et Chola, ainsi que des vestiges d’Arikamedu, un port au sud de Pondy, autrefois dédié au commerce avec les Romains.

Depuis 2015, la ville organise le Pondichery Heritage Festival, qui a lieu entre la mi-janvier et la mi-février. C’est l’occasion de découvrir la culture pondichérienne sous toutes ses formes.

Et bien sûr, tout au long de l’année, vous pouvez assister aux animations gratuites sur le front de mer.

Culture et divertissement à Pondy

Concours de kolam, avenue Goubert

Où dormir ?

Pour vivre l’expérience pondichérienne, choisissez un hôtel ou un guesthouse dans le quartier français. C’est l’occasion de dormir dans l’une de ces belles demeures. Le luxueux hôtel de la Dune de l’Orient ou la maison d’hôtes Les Hibiscus offrent tout le charme de Pondichéry. La Villa Meena est très abordable, les chambres sont simples mais propres et chaleureuses et l’accueil, d’une infinie douceur.

Cela dit, vous trouverez des guesthouses très agréables dans le quartier musulman, ou dans Heritage town. Voir les adresses où dormir à Pondichery

Peut-on manger français à Pondichéry ?

Ouiiii ! Enfin, presque… Si vous voulez manger des croissants à Pondichery, pas de souci. De nombreux établissements, tels que le Café des Arts ou la boulangerie française de Pondy le Baker street proposent des baguettes, croissants, pains aux raisins, etc, etc… au bon goût de France! Allez aussi (et surtout) au « Crêpe in touch », la crêperie de Fanny, une bretonne  et dégustez de vraies crêpes salées ou sucrées, dans un cadre chaleureux.

Le quartier français dispose de plusieurs restaurants proposant une cuisine française métissée, comme le restaurant La Villa. L’ancien comptoir travaille à faire vivre la culture culinaire française, avec des produits locaux. Si vous préférez continuer à manger local, vous n’aurez évidemment aucun souci. D’excellents restaurants à Pondichéry propose une cuisine d’Inde du nord ou du sud.  Voir plus de cafés et restaurants à Pondichéry…

Comment circuler dans Pondy  ?

Une femme à vélo sur La Promenade à Pondichéry

L’idéal est de louer un vélo ou un scooter pour visiter le quartier français. Côté tamoul, préférez l’auto-rickshaw car la circulation est dense et moins fluide qu’au Tamil Nadu. Cela dit, vous ne trouverez pas d’auto-rickshaw sur Ola, les rickshawmen de Pondy les ont fait interdire ! Ils exercent des tarifs plus élevés qu’ailleurs, parce que la vie est plus chère à Pondy…

Sinon, si vous êtes flexible, un brin aventurier et surtout pas claustrophobe, essayez les autorickshaw collectifs ! Des véhicules motorisés, sur trois roues, avec des bancs à l’arrière, où peuvent s’engouffrer jusqu’à une bonne douzaine de personnes, voire davantage !

Transports à Pondichéry

Autorickshaw collectif à Pondy

Les Transports  

Vous pouvez prendre l’un des nombreux bus gouvernementaux, en provenance de Chennai, de Mamallapuram, de Tiruvannamalai, de Tiruchirapalli ou de Thanjavur… Ils arrivent et partent de la gare routière à l’ouest de la ville. Pour plus de confort et de rapidité, optez pour les bus privés sur redbus.com. Les compagnies Parveen travels et Rathimeena Travels offrent d’assez bonnes prestations.

Évidemment, le taxi vous emmène partout. Comptez 2500Rps pour aller à Chennai. Quant au train, il vous faut aller à la gare de Villupuram, à 1h de bus, car la gare de Pondy est très mal desservie. Voir plus de détails sur “Comment aller à Pondichéry?”

Numéros d’urgence et Adresses utiles 

  • Consulat de France à Pondichéry

2, rue de la Marine

Tél : +91 413 223 1000

Tél (uniquement en cas d’urgence) : +91 9443370734.

  • En cas d’urgence médicale, composez le 112 ou le 104.
  • Coordonnées du médecin du consulat :

Dr. A. Xavier Michel Anand, médecin conseil (Anglophone)
Susai Health Clinic
324, Mahatma Gandhi Road
(face au Petit Séminaire)
Tél : (413) – 233 5000 – 2224962 Portable : 9442933934
Consultations : de 18h30 à 20h30

  • L’Alliance Française de Pondichéry

58 rue Suffren
Tél :  +91 413 233 81 46
+91 413 233 43 51

site internet: https://pondichery.afindia.org/en/

  • Office du Tourisme de Pondichéry
40 Old Court Building 2, Avenue Goubert
Tél : +91 413 233 9497

 

  • Librairie Kailash

Livres en français sur l’Inde et l’Asie

169, rue Bussy

Tél: +914132331872

Autour de Pondichéry

Vous pourrez aller vous détendre à Serenity Beach, une plage au nord de la ville ou dans la verdure d’Auroville, à environ 12 km de Pondichéry.

Des livres sur Pondichéry

 

 

À Voir / À Visiter à PONDICHÉRY: Une Escale Française en Inde du Sud

Voir plus  

Information

Voir plus  

BONNES ADRESSES

Voir plus  

Articles

Voir plus  
Guide voyage Tamil Nadu

T-Shirt Chai

OFFREZ-VOUS LE t-SHIRT CHAI

Exclusivité shrimadindia!

Disponible en 5 couleurs