fbpx

Ayurveda | L’asafoetida, un remède naturel contre les problèmes de digestion

Ayurveda | L’asafoetida, un remède naturel contre les problèmes de digestion

L'asafoetida, une épice très répandue dans la culture indienne. Découvrez tous les bienfaits de l'asafoetida. Remèdes naturels ayurvédiques

Voici 5 postures de yoga pour les Pitta
Bain de bouche ayurvédique, le gandush
Voici 5 Postures de Yoga pour les Vata

Les bienfaits de l’Asafoetida

Qu’est-ce que l’asafoetida?

Très répandue dans la cuisine indienne, l’asafoetida est connue sous le nom de hing en Inde, et de perugaayam (பெருகாயமஂ) au Tamil Nadu. C’est une gomme dure et résineuse dérivée d’une plante vivace de fenouil. De couleur blanche grisâtre lorsqu’elle est fraîche, elle s’assombrit avec l’âge pour devenir jaune, rouge voire brune. L’asafoetida provient de la sève séchée du rhizome et de la racine de cette espèce végétale de la famille de la carotte. Elle est traditionnellement réduite en poudre, écrasée entre les pierres du mortier.

Cet ombellifère est composé de:

  • 4 à 20% d’huile volatile
  • 40 à 60% de résine
  • et 25% de gomme

Aujourd’hui, la forme disponible la plus courante de l’asafoetida est mélangée à de la farine de riz (ou de blé) et de la gomme arabique. On la trouve directement en poudre ou sous forme de gomme (à sécher et à réduire en poudre).

Elle a une odeur particulièrement désagréable avant la cuisson, mais rassurez-vous, une fois cuite, elle donne un petit goût d’oignon ou de poireau très savoureux et original.

Une pincée d’asafoetida dans une recette n’ajoutera qu’une petite calorie à votre plat. (Elle s’utilise en très petite quantité).

D’où vient l’asafoetida?

Eh bien, pas de l’Inde! Non, non, ce “doigt puant” comme l’appelait Alexandre Le Grand, évolue entre la Méditerranée et l’Asie centrale, particulièrement en Iran et en Afghanistan. L’asafoetida était déjà largement utilisée dans la Rome Antique.

Le mot Asafoetida est un dérivé du mot farsi aza, qui signifie “résine” et du mot latin foetidus, qui signifie “fétide, puant”.

Mais bien qu’elle ne soit pas indienne, l’asafoetida  est utilisée dans la médecine et la cuisine indiennes depuis des siècles. Aujourd’hui, elle est surtout utilisée dans le sud et l’ouest du pays. Les adeptes du Jaïnisme et du Vishnuïsme qui ne mangent ni ail ni oignon, apprécient aussi ses saveurs.

Des solutions naturelles avec l’asafoetida

Autrefois, les femmes utilisaient cette poudre fine mélangée à de l’eau, comme un moyen de contraception.

Dans plusieurs régions, elle s’applique en cataplasme sur la poitrine et sur la zone au-dessus du nez pour soigner le rhume et la grippe.

L’asafoetida, un carminatif naturel

Elle prévient les gaz intestinaux et réduit efficacement les flatulences. En cas de problèmes digestifs, l’Ayurveda nous recommande d’en consommer quotidiennement une pincée diluée dans un verre d’eau tiède. D’autre part, il est aussi conseillé d’en ajouter  à la cuisson des lentilles, haricots secs ou autres légumineuses.

Le syndrome du colon irritable

Cette maladie provoque généralement de graves symptômes: diarrhée et constipation alternées, gaz intestinaux, ballonnements, crampes, douleurs abdominales…). Après des études scientifiques, l’asafoetida apparaît en effet comme un bon remède homéopathique contre le syndrome du colon irritable. À boire ou à utiliser en cataplasme.

Un puissant stimulant respiratoire et expectorant

L’asafoetida aide à rejeter les mucosités. On l’utilise dans la médecine traditionnelle ayurvédique pour  lutter contre l’asthme, la coqueluche, et la bronchite.

L’asafoetida diminue le pression artérielle

Elle a un effet positif sur la santé cardiovasculaire en général.

 

Insolite…

Autrefois, cette odeur bouleversante de l’asafoetida était utilisée pour calmer l’hystérie.

Au 19ème siècle aux États-Unis, elle était associée à d’autres épices puissantes pour guérir l’alcoolisme.

Aussi surprenant soit-il, son odeur forte et piquante est couramment utilisée dans la fabrication de… parfums!

 

 

 

COMMENTAIRES

SHRIMADINDIA: 0